Dégustez ce merveilleux petit Bouillon

Ptit Bouillon n°34 : Pourquoi avez-vous commencé à utiliser WordPress ?

S’il a broyé tous ses concurrents et propulse désormais 42,5 % des sites web à travers le monde, WordPress n’a pas toujours été une évidence pour bon nombre de créateurs de site.

Au cours des années 2000, par exemple, certains d’entre vous l’ont peut-être découvert un peu par hasard, pour ne plus jamais s’en séparer.

C’est en substance ce qui ressort des réponses apportées à cette question sur Twitter : « Pourquoi avez-vous commencé à utiliser WordPress ? ».

Posée par Marcel Bootsman, qui s’occupe du marketing pour Kinsta Pays-Bas, et s’était fait connaître en 2018 après s’être rendu à pied au WordCamp Europe (un voyage de plus de 700 km, quand même), cette question a généré des réponses rafraîchissantes qui m’ont fait revenir à un temps où WordPress bataillait avec Drupal et Joomla pour régner sur la place de CMS n°1 (comme les temps ont changé).

Petit florilège. Après s’être « amusé avec Joomla et Drupal il y a plus de 10 ans », Jurgen De Wever a « découvert que l’on pouvait créer plus qu’une simple page d’accueil dans WP et depuis », il n’a plus « jamais regardé en arrière 🙂 ».

Angela Bowman a « choisi WordPress en 2007 ». Elle explique : « J’ai suivi un cours sur les CSS. À la fin, l’instructeur a mentionné WordPress. Je suis rentrée chez moi et j’ai fait la fameuse installation en 5 minutes (il m’a fallu environ 90 minutes pour la comprendre), et je n’ai jamais regardé en arrière. Je ne savais pas ce qu’était un CMS avant ce soir-là, mais j’ai adoré le concept ! ».

En 2006, Yvette Sonneveld était frustrée par « le fait que les sites web codés à la main mettaient plus de 6 mois à figurer dans les SERPs de Google. J’avais entendu dire que les sites WordPress y parvenaient en quelques jours. Cela s’est avéré être moins de 24 heures. Je n’ai jamais regardé en arrière ».

Enfin, on peut dire que Steve Perry a été un brin visionnaire. Pour lui, WordPress « était le choix le plus évident à ce moment-là ».

À ce sujet, je vais vous raconter une petite anecdote. Me concernant, j’ai entendu parler pour la première fois de WordPress en 2008. À l’époque, j’effectuais mon stage de fin de DUT Informatique en Angleterre (à Middlesbrough, exactement).

Un français de mon IUT, qui était aussi en stage là-bas, parlait de « monter un WP » pour faire un site rapidement. Sur le coup, je ne savais pas ce que c’était. ^^

Peu après, j’ai voulu lancer mon premier blog perso pour parler de produits hi-tech à la manière de Gonzague (je le suivais beaucoup à l’époque).

Et c’est là que j’ai créé mon premier site WordPress. Ce blog n’a jamais décollé, mais j’ai vraiment adoré installer des extensions, bidouiller mon thème, etc. Enfin bref, j’ai appris plein de choses.

Et vous le voyez, comme la plupart des personnes qui ont répondu au tweet de Marcel Bootsman, WordPress me colle encore à la peau. Il n’est pas prêt de se débarrasser de moi, comme je ne suis pas prêt à me débarrasser de lui !

Puisque WordPress est devenu le centre de l’attention, continuons à le mettre à l’honneur. Découvrez sans plus attendre une nouvelle salve d’actualités et de ressources en lien avec votre CMS favori.

Bonne lecture, à dans quinze jours.

🚀 Besoin d’un hébergeur pour votre site ? 🚀

Faites comme WPMarmite, choisissez o2switch. Non seulement les performances sont au rendez-vous mais le support est exceptionnel.

📻 Les actualités WordPress 📻

Voici les nouvelles fraîches de la communauté WordPress, régalez-vous !

  • WordPress 5.8.1 attendu le mercredi 8 septembre : La prochaine version – mineure – de WordPress, la 5.8.1, devrait faire son apparition sur votre site à partir du mercredi 8 septembre. Elle corrigera notamment les bogues recensés depuis le lancement de WP 5.8.
  • WordPress 5.9 et Gutenberg : Après WP 5.8.1, abordons maintenant la prochaine version majeure de votre CMS favori : la 5.9. Son lancement est prévu pour décembre 2021. Pour l’instant, aucune date précise n’a été arrêtée pour les différentes étapes de cette version (ex : sorties des Beta et des Release Candidate).
    On en sait par contre un peu plus sur les fonctionnalités en cours de développement pour l’éditeur de contenu. Matias Ventura, ingénieur chez Automattic et Lead Architect du projet Gutenberg, a détaillé tout ça dans un article dédié. Vous le verrez, pas mal de changements sont attendus au niveau des blocs, des modèles de blocs, des menus de navigation, mais aussi du design (couleurs, typographie, etc.). Comme l’indique le blog spécialisé WP Tavern, on devrait aussi découvrir de nouvelles options responsive au niveau des blocs.
    Enfin, vous pouvez aussi vous attendre à une refonte du bloc « Galerie ».
  • L’entreprise Automattic valorisée à 7,5 milliards de dollars : Dans un article publié sur son blog, Matt Mullenweg, le PDG d’Automattic, l’entreprise qui développe WordPress.com et contribue majoritairement à WordPress.org, a indiqué que l’entreprise était désormais valorisée à 7,5 milliards de dollars, après un rachat d’actions de 250 millions de dollars. Cette valorisation a doublé en 2 ans, puisqu’elle était évaluée à 3 milliards de dollars en 2019.
    Dans cet article, on apprend également que Bernard Arnault, le PDG français de LVMH, fait partie des investisseurs chez Automattic via son fonds d’investissement Aglaé Ventures.
    Une entreprise qui se porte très bien financièrement et qui continue à exercer un fort pouvoir d’attraction. Depuis le début de l’année 2021, elle a embauché 371 personnes,
  • Quoi de neuf sur Gutenberg 11.3 ? La version 11.3 de l’extension Gutenberg est disponible. Parmi les fonctionnalités introduites, vous trouverez par exemple un nouveau sous-menu « Dimensions » pour les blocs permettant de régler les marges (padding & margin). L’inserteur de blocs (Block inserter) se charge aussi plus rapidement lorsque vous l’ouvrez et recherchez un bloc.
  • La maintenance de l’extension Classic Editor prolongée d’un an, jusqu’en 2022 : Alors que son développement et sa maintenance devaient s’arrêter au cours de l’année 2021, l’extension Classic Editor sera toujours disponible pour les utilisateurs tout au long de l’année 2022. C’est ce qu’a indiqué Josepha Haden Chomphosy, la directrice exécutive de WordPress, après en avoir discuté avec Matt Mullenweg.
    Pour rappel, le plugin Classic Editor (+ de 5 millions d’installations actives) a été lancé fin 2018, juste avant la sortie de WordPress 5.0 et de son nouvel éditeur de contenu (Gutenberg), « afin d’aider à effectuer la transition avec le nouvel éditeur de blocs ».
    Classic Editor désactive l’éditeur de contenu pour restaurer l’ancien éditeur classique, le TinyMCE.
  • Quand WordPress.org rejette des soumissions d’extensions avec le préfixe « wp » : Si vous êtes développeur et souhaitez soumettre une nouvelle extension sur le répertoire officiel, attention au nom que vous allez employer. Une controverse est née dernièrement après qu’un utilisateur a vu sa demande de soumission refusée car il utilisait « wp » (l’abréviation de WordPress dans le nom de son extension).
    Si le mot « WordPress » est une marque déposée et protégée que vous n’avez pas le droit d’utiliser (l’hébergeur Bluehost en avait par exemple fait un usage abusif dans une publicité, voir Ptit Bouillon n°21), l’usage du préfixe « wp » n’était quant à lui pas interdit par la fondation WordPress. C’est ce qui n’a pas manqué d’étonner certaines personnes, au sein de la communauté WordPress. Le blog spécialisé WP Tavern a par exemple indiqué : « Pendant des années, la communauté WordPress a été encouragée à utiliser WP au lieu de WordPress dans les noms de plugins, donc la décision de rejeter les plugins avec WP dans le nom est un changement majeur et controversé. »
    Membre de l’équipe Plugins de WordPress.org, Mika Epstein a tenté de calmer le jeu en apportant plusieurs justifications, dont celle-ci : « Personne ne prétend que WP est une marque déposée. Nous essayons simplement de minimiser la confusion et d’empêcher les gens de violer accidentellement les marques déposées à l’avenir parce qu’ils changent WP en WordPress plus tard. »
  • Un rapport sur la sécurité sur WordPress indique une croissance des attaques sur le CMS : Mené au cours du premier semestre 2021, un rapport relatif à la sécurité sur WordPress conduit conjointement par WPScan et WordFence, a notamment remarqué « une croissance continue des attaques ciblant les vulnérabilités des extensions et des thèmes WordPress, parallèlement à une augmentation des attaques par mot de passe (attaques par force brute».
    Parmi les données mises en avant, on notera par exemple que 17 % des vulnérabilités présentes sur les extensions présentaient un « risque critique », c’est-à-dire une forte chance d’être piratées.
  • HonorsWP s’empare de plusieurs extensions LearnDash : HonorsWP, une place de marché et communauté e-learning, a fait l’acquisition de 7 extensions dédiées au LMS LearnDash (qui permet de créer un site d’e-learning). Ces extensions appartenaient jusqu’à présent à Immerseus, une entreprise spécialisée dans la création de plugins LearnDash. Immerseus a été créée par Jack Kitterhing, le Product Manager de LearnDash (eh oui, tout s’explique 😉).

🔥 Les dernières sorties 🔥

Les éditeurs de thèmes et d’extensions mettent régulièrement à jour leurs produits. Voici ce que vous pouvez en retenir :

  • Plus d’options responsive sur Elementor 3.4 : La version 3.4 d’Elementor propose des options encore plus précises pour modifier le design d’un site en fonction de la taille de l’écran utilisé par vos visiteurs (on parle de custom breakpoints, en anglais, soit des points de rupture). Vous pourrez désormais cibler 4 nouvelles tailles d’écran, pour un contrôle encore plus fin de votre design. Par ailleurs, Elementor précise qu’ils ont aussi procédé à des améliorations sur la performance (vitesse de chargement) de son extension.
  • Divi s’offre un coup de boost dans sa dernière mise à jour : Divi, le thème-phare d’Elegant Themes, a mis le paquet sur l’amélioration de la vitesse de chargement dans sa dernière mise à jour. Son PDG, Nick Roach, en délivre les détails : « Nous avons transformé Divi en un thème ultra-léger en modularisant son framework PHP et ses ressources, en ne chargeant et en ne traitant que ce qui est nécessaire à la demande, en fonction des modules et des fonctionnalités que vous utilisez ». Le code CSS et JavaScript a notamment été réduit et optimisé, entre autres.
    Pour aller plus loin sur l’optimisation de la vitesse sur Divi, vous pouvez consulter cet article publié sur le blog d’Elegant Themes (en anglais).
  • Astra 3.7 disponible en version Bêta : Astra, le thème non-natif le plus populaire du répertoire officiel, propose sa dernière version (3.7) en Bêta. Avec cette nouvelle mouture, vous pourrez notamment disposer d’un nouveau système de couleurs dynamique (Global Color Palette). Grâce à cela, vous pourrez créer votre propre palette de couleurs et l’appliquer sur tout votre site en même temps, à la fois via les réglages d’Astra sur l’Outil de personnalisation, mais aussi sur l’éditeur de contenu, et également sur le page builder Elementor, si vous l’utilisez.
    Si vous désirez voir ce que cette nouvelle version a dans le ventre, essayez-la sur un site de test, par contre.
  • Themeisle sort une nouvelle version de son thème Neve : Themeisle a sorti il y a quelques jours la version 3.0 de son thème-phare Neve. Appelée Danube, en référence au fleuve éponyme, cette nouvelle mouture améliore notamment l’UX au niveau du Header & Footer Builder, le code CSS, ou encore le module performance. Vous découvrirez aussi une option pour comparer des produits WooCommerce, sans oublier de nouveaux réglages pour vos publications de blog.
  • Beaver Builder se met en mode « Contra » : Beaver Builder propose depuis peu une nouvelle version majeure de son extension premium. Cette version 2.5, baptisée Contra, propose par exemple de nouveaux templates, et des améliorations sur plusieurs modules (Menu, Tableau de prix). Un nouveau panneau (Outline Panel) permet aussi de voir rapidement la structure de votre page, et vous pouvez aussi désormais dupliquer vos articles créés avec Beaver Builder depuis l’administration de WordPress.
  • WooCommerce 5.6 est aussi dans la place : WooCommerce 5.6 est sorti mi-août. Il s’agit d’une mise à jour mineure. Au rayon nouveautés, on notera par exemple l’ajout de nouvelles options permettant d’activer une table de recherche pour améliorer le filtrage par attributs de produits, ou encore une nouvelle page « Politique de remboursement et de retour » incluse par défaut.
  • Frost, le nouveau thème du fondateur de StudioPress : Brian Gardner, le fondateur de StudioPress (revendu depuis à WPEngine), la boîte derrière le framework Genesis, vient de commencer à commercialiser son nouveau thème, appelé Frost. Basé sur des blocs, Frost utilise le framework… Genesis, ça va de soi. Il est vendu à partir de 95 $/an (environ 80 €) pour une utilisation sur 2 sites au maximum. Frost est un thème minimaliste mais aussi multi-usages, qui prétend vous aider à concevoir n’importe quel type de site. Il contient des templates de sites prêts à l’emploi, ainsi que des modèles de blocs.
  • Thrive Automator entre dans la suite de Thrive Themes : Thrive Themes propose une nouvelle extension au sein de sa Thrive Suite, qui en comportait déjà 9. Le nouvel entrant se nomme Thrive Automator. Avec lui, vous pourrez créer des automatisations entre vos plugins et vos outils de marketing, directement sur l’interface d’administration de votre site WordPress.

🔥 Formez-vous à Elementor 🔥

Créez des sites intégralement avec Elementor, (le constructeur de page le plus populaire du marché).

Pour ajouter une nouvelle corde à votre arc et apprendre à créer des sites intégralement avec Elementor, WPMarmite a conçu la formation vidéo Maîtrisez Elementor (plus de 20h de cours).

⛳️ Les Ressources à conserver ⛳️

Poursuivons cette newsletter avec quelques ressources que je souhaite partager avec vous. Allez, c’est parti !

  • Quel impact ont les extensions sur la vitesse de chargement de l’éditeur de contenu ? « La plupart des extensions populaires n’ont aucun impact ou un impact raisonnable sur les temps de chargement et de saisie de l’éditeur (NDLR : Gutenberg) ». Voici l’une des conclusions majeures d’une étude menée par Riad Benguella, en charge du développement de Gutenberg. Il y a quand même quelques exceptions dans son analyse. WooCommerce (temps de chargement augmenté de 16,05 %), Yoast (+ 25,29 %) et Jetpack (+ 19,48 %) ont tout de même « un impact notable sur le temps de chargement ».
    La seconde partie de l’analyse se concentre sur les extensions qui permettent d’ajouter des blocs à l’éditeur de contenu. Là encore, « le temps de chargement n’est pas systématiquement affecté », relève Benguella, hormis certaines exceptions. L’extension Editor Plus (+ 1 064,99 %) fait figure de mauvais élève, mais il y a des explications à cela que vous pouvez découvrir au coeur de l’étude (en anglais).
  • Pourquoi vous ne devez pas utiliser de slider sur WordPress ? Vos clients les adorent sûrement et vous les réclament peut-être. Et pourtant : les sliders sont le plus souvent à proscrire sur un site WordPress. Tests à l’appui, le blog de WP Rocket (en anglais) vous détaille pourquoi ils sont mauvais pour la vitesse de chargement de vos pages, votre SEO et vos conversions.
  • 31 outils de maintenance pour garder votre site en pleine forme : En tant que créateur de site, vous avez sûrement vos petites habitudes et vos outils favoris. Lesquels utilisez-vous pour la maintenance de votre site ? Des éditeurs de code, en passant par les outils de gestion de la performance ou encore de votre base de données, le blog de Torque (en anglais) vous présente une trentaine d’outils incontournables. Vous reconnaîtrez sûrement des classiques, mais dans le lot, vous tomberez peut-être sur une perle rare qui pourrait vous faire gagner un temps précieux.
  • 6 choses à savoir sur la blacklist de Google : Devenir indésirable aux yeux de Google, c’est possible si votre site a le malheur d’atterrir sur la blacklist (liste noire) du célèbre moteur de recherche. Le genre de truc à faire des cauchemars, mais je vous rassure, vous ne débarquerez pas sur cette liste sans mauvaise raison. Cet article du blog d’iThemes (en anglais) vous explique notamment comment et pourquoi vous pouvez figurer sur cette blacklist, comment éviter d’y figurer, et comment en sortir.

🛠 L’extension de la quinzaine 🛠

Des dizaines de milliers d’extensions existent. Et celle que nous vous avons dénichée ci-dessous devrait être utile pour vos projets.

Email Templates

Réinitialisation d’un mot de passe, rédaction d’un nouveau commentaire sur l’un de vos articles, message reçu via votre formulaire de contact : même si ce n’est pas sa fonction première, WordPress est capable de vous envoyer des e-mails pour vous signaler ce genre d’actions effectuées sur votre site web.

On parle alors d’e-mails transactionnels, qui restent quand même très pratiques. Par contre, mieux vaut ne pas être trop regardants sur leur apparence visuelle. Ces derniers sont très très minimalistes et peu personnalisés.

Heureusement, il est possible de les personnaliser pour rendre l’ensemble plus chaleureux, tout en renforçant votre identité de marque.

C’est ce que propose la très sympathique extension Email Templates (30 000 installations actives, pour une note globale de 4,8/5).

Très simple à manipuler, elle s’utilise depuis l’Outil de personnalisation. Un vrai atout pour disposer d’un aperçu en temps réel de vos changements, tout en naviguant dans un environnement familier.

Grâce à ce plugin, vous êtes en mesure de personnaliser le style de vos e-mails (ex : couleur d’arrière-plan, du texte et des liens ; format de l’e-mail ; ajout de votre logo dans l’en-tête), mais aussi une partie de leur contenu.

Concernant ce dernier point, vous pouvez par exemple agir sur le nom et l’e-mail de l’expéditeur, ou encore le texte du pied de page.

Vraiment pas mal, non ?

💡 Connaissez-vous ModernPlugins ? 💡

WPMarmite a lancé quelques extensions gratuites sous la bannière de ModernPlugins. Découvrez-les ci-dessous :

  • Modern Admin Comments : Ajoutez un éditeur de texte enrichi aux commentaires de l’administration et ne plus avoir à bidouiller du HTML.
  • Safe Block Editor : Limitez les possibilités de l’éditeur de WordPress (Gutenberg) et éviter que vos clients ruinent leurs contenus.
  • Modern CTT : Insérez des blocs Click to Tweet entièrement personnalisables à vos publications.

🚨 Les événements à venir 🚨

WordCamp, meetup, atelier, conférence : découvrez ce qui va prochainement animer la communauté WordPress.

  • La conférence en ligne WPCampus se tiendra les 21 et 22 septembre : La conférence en ligne WPCampus se tiendra les 21 et 22 septembre. L’accès est gratuit mais vous devez vous créer un compte membre pour pouvoir assister aux différentes présentations programmées (en anglais).
    Si les sujets abordés tournent pas mal autour de WordPress et de l’enseignement, le programme propose aussi des conférences plus généralistes autour de l’accessibilité, des Core Web Vitals, ou encore de Gutenberg.
  • Apprenez à générer des revenus mensuels récurrents avec WordPress grâce à WPMRR : Du 21 au 23 septembre se tiendra la conférence en ligne WPMRR (en anglais), dont l’objectif est de vous aider à générer des revenus mensuels récurrents grâce à votre business WordPress. L’événement est gratuit – mais vous devez vous y inscrire en amont – et les intervenants vous montreront notamment comment automatiser votre business, comment fixer correctement vos prix, ou encore comment générer plus de revenus chaque mois.

Merci d’avoir lu cette 34e édition du Ptit Bouillon. Je vous donne rendez-vous dans 2 semaines pour faire le plein d’actus WordPress 👋

Alex

PS : Vous appréciez le Ptit Bouillon ? Soutenez-nous en passant par nos liens affiliés pour vous équiper (ex : o2switchElementorWPRocket), formez-vous sur le Chaudron ou faites un gentil backlink vers WPMarmite à partir de votre site. Merci 🙏😉

Faites un ptit geste

Et partagez le Ptit Bouillon sur les réseaux sociaux ⤵️

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest