Dégustez ce merveilleux petit Bouillon

Ptit Bouillon n°66 : State of the Word et empreinte carbone

Bonjour,

À chaque seconde qui s’écoule, un site internet est créé à travers le monde. Vous venez de terminer la lecture de cette phrase ? Deux à trois nouveaux sites ont déjà vu le jour.

Cela fait 175 sites créés par minute, et 10 500 par heure. Au total, selon Siteefy, on recense 1 milliard 140 millions de sites internet à travers la planète.

Pour vous donner un ordre de grandeur, la Terre compte 8 milliards d’habitants depuis le 15 novembre selon l’ONU. Dit autrement, il y a beaucoup, beaucoup de sites web.

Sur ce large total de sites, il y en a aussi un bon paquet qui tournent sous WordPress. Selon W3Techs, 43 % du million de sites les plus populaires du monde utilisent notre CMS favori !

Le fonctionnement de tous ces sites est très énergivore et a des répercussions sur notre environnement. Alors pourquoi vous parler de tout ça, maintenant ? Eh bien parce que ce vendredi 8 décembre, c’est la Journée mondiale du climat.

Alors je me suis dit que c’était une bonne occasion de vous parler de l’impact écologique d’un site WordPress, avec quelques conseils pour tenter d’améliorer tout ça, à notre échelle. 😉

En effet, le secteur des communications pourrait être responsable de la consommation de 20 % de l’électricité mondiale d’ici à 2025.

On ne s’en rend pas forcément compte au quotidien, mais un site WordPress rejette du CO2 dans l’atmosphère. Pour fonctionner, il a besoin d’un serveur d’hébergement, qui consomme de l’énergie. Idem du côté du navigateur qui affiche le site.

Autre exemple : plus le code de votre site est lourd, plus vous consommez d’électricité parce que votre serveur a besoin de plus de ressources pour afficher tous vos contenus.

Pour connaître votre empreinte carbone, vous pouvez vous servir du site Website Carbon. Il vous donnera par exemple un aperçu du taux de CO2 que votre site produit.

J’ai fait le test avec WPMarmite et on m’a indiqué que la page d’accueil du site – rien qu’elle  – émettrait la quantité de carbone que deux arbres absorbent en un an.

Cela représente aussi 77kWh d’énergie, soit la quantité nécessaire pour faire rouler une voiture électrique pendant 493 km.

Toutefois, ce résultat est à prendre avec des pincettes. En effet, il ne prend pas en compte la façon dont l’énergie est produite dans chaque pays.

En France, plus de 50 % de l’électricité provient du nucléaire. En Allemagne et en Pologne, c’est une autre paire de manches. Je vous laisse jeter un œil à ce site pour consulter les données.

Même si votre site est hébergé en France (et donc émet moins de CO2 qu’ailleurs), cela ne nous empêche pas de l’optimiser pour faire baisser sa consommation d’énergie. Il existe plusieurs moyens à votre disposition :

  • utilisez un outil de test de la performance de votre site WordPress comme PageSpeed InsightsPingdom ou WebPagetest. Vous obtiendrez des recommandations pour optimiser vos performances et donc, pour consommer moins de ressources et d’énergie ;
  • optez pour un hébergeur respectueux de l’environnement et français, à l’image d’o2switch (lien affilié) ;
  • réduisez le poids de vos images à l’aide d’un plugin comme Imagify. Vous pouvez aussi vous appuyer sur des outils tiers comme TinyPNGKraken.io ou Optimizilla. Cependant, ils s’utilisent hors de votre interface d’administration WordPress ;
  • activez le cache sur vos pages avec l’extension WP Rocket (lien affilié) ;
  • soignez l’expérience utilisateur (UX) en permettant à vos visiteurs de trouver rapidement ce qu’ils recherchent. Plus ils naviguent sur vos pages, plus la consommation d’énergie augmente ;
  • supprimez les thèmes et plugins que vous n’utilisez pas, afin d’éviter d’alourdir votre code (plus de code = plus de ressources à charger = plus de consommation d’énergie) ;
  • mettez à jour régulièrement le Cœur de WordPress, vos thèmes et extensions. Pourquoi ? Parce que les développeurs peuvent parfois ajouter des optimisations en matière de performance sur leurs nouvelles versions.

Mises bout à bout, ces petites actions vous aideront à limiter l’impact de votre site sur l’environnement, tout en optimisant les performances de votre site et sa sécurité.

Alors, ne vous en privez pas ! Avant de passer à l’action, retrouvez d’autres conseils, ressources et actualités de l’écosystème WordPress dans cette nouvelle édition du Ptit Bouillon.

Bonne lecture et à dans quinze jours.

🚀 Besoin d’un hébergeur pour votre site ? 🚀

Faites comme WPMarmite, choisissez o2switch. Non seulement les performances sont au rendez-vous mais le support est exceptionnel.

📻 Les actualités WordPress 📻

Voici les nouvelles fraîches de la communauté WordPress, régalez-vous !

  • Le State of the Word 2022 se tiendra le jeudi 15 décembre : La fameuse conférence annuelle de Matt Mullenweg, le State of the Word, aura lieu cette année le jeudi 15 décembre, de 19h à 20h30 (heure française). Comme l’année dernière, l’événement, auquel vous pouvez assister gratuitement, sera retransmis en livestream depuis New York sur la chaîne YouTube de WordPress (habituellement, il est intégré au WordCamp US).
    À cette occasion, Mullenweg, le PDG d’Automattic et co-créateur de WordPress, abordera notamment plusieurs sujets : la rétrospective de 2022, les dernières versions de WordPress, les avancées de l’Éditeur de site, et le retour aux événements en présentiel dans le monde entier.
    Une session de questions-réponses avec Matt Mullenweg aura aussi lieu : vous pouvez poser vos questions avant l’événement, ou pourrez le faire en direct.
  • Près d’une dizaine de changements notables sur Gutenberg 14.6 : La dernière version de l’extension Gutenberg (14.6) est disponible depuis quelques jours. Elle propose une dizaine d’améliorations sur différents types de blocs. Parmi elles, citons par exemple la possibilité de modifier la disposition et l’ordre des éléments de votre menu dans le bloc « Navigation », grâce à un glisser-déposer. Les éléments du menu sont désormais présentés sous forme de liste dans les réglages du bloc, ce qui le rend plus simple à administrer.
    Par ailleurs, un bloc « Paragraphe » peut désormais être transformé en bloc « Titre » grâce à un raccourci clavier. Enfin, un générateur permet de créer de nouvelles palettes de couleurs automatiquement.
  • Les versions 3.7 à 4.0 de WordPress ne reçoivent plus aucun patch de sécurité : C’est officiel depuis jeudi dernier (1er décembre) : les versions 3.7 à 4.0 ne reçoivent plus aucun patch de sécurité. Si votre site tourne encore sous l’une de ces versions (aïe, c’est mal), pensez à faire une mise à jour vers une version plus récente du CMS dès que possible. Si vous êtes concerné, privilégiez d’abord une mise à jour sur un site de test ou en local, histoire de vérifier que tout fonctionne correctement. Déployez ensuite votre mise à jour sur un site en production.
    En principe, il y a peu de chances que vous soyez concerné par cette opération. WordPress 4.0 est sortie en septembre 2014.
  • Elementor 3.9 va proposer de nouvelles améliorations au niveau de la performance : La version 3.9 du constructeur de page Elementor, dont la sortie est imminente, va proposer des améliorations en matière de performance, notamment. Le code CSS inutilisé sera réduit et le lazy load (chargement différé) sera actif sur les images d’arrière-plan. Des optimisations ont aussi été effectuées au niveau des requêtes SQL et du préchargement des Google Fonts (qui sera plus rapide sur les navigateurs web).
    Enfin, Elementor proposera aussi une intégration à l’extension Performance Lab, qui permet de transformer vos images JPEG au format WebP.
    Tous ces changements s’appliqueront à la fois sur la version gratuite d’Elementor et sur Elementor Pro (lien affilié).
  • Après OpenPress, Mike McAlister lance le site Openpress.social : Il y a quinze jours, je vous parlais du concept OpenPress. Imaginée par Mike McAlister, OpenPress est une extension qui transformerait WordPress en plateforme de microblogage (sur le modèle de Twitter). Elle rassemblerait la communauté, qui pourrait échanger et partager ses opinions sans avoir à utiliser une plateforme tierce (et serait donc maître de son contenu).
    Comme le concept a reçu pas mal de retours positifs, McAlister a décidé de lui consacrer un site dédié baptisé Openpress.social, sur lequel « le concept pourra vivre et évoluer », explique-t-il.
  • L’enquête WordPress 2022 est ouverte : En tant qu’utilisateur de WordPress, vous pouvez participer à une enquête annuelle en ligne pour expliciter vos motivations, jusqu’à fin décembre. Vous pouvez ainsi faire vos retours et en quelque sorte apporter votre pierre à l’édifice. Il faut savoir que cette enquête « aide les personnes qui créent WordPress à mieux comprendre comment et par qui le logiciel est utilisé », tout en aidant « les leaders du projet WordPress open source à en savoir plus sur les expériences de nos contributeurs et contributrices ». Il est aussi précisé que « les principaux éléments et les tendances » qui ressortent de cette enquête « peuvent influencer la direction et la stratégie du projet WordPress. » Alors ne vous privez pas de donner votre opinion !
  • Rappel : le WordFest Live se tient le vendredi 16 décembre : WordFest, le festival en ligne dédié à WordPress, aura lieu le vendredi 16 décembre, toute la journée. L’inscription est gratuite. Pendant 24 heures, vous pourrez notamment assister à une quarantaine de conférences (en anglais). Les sujets abordés tourneront autour du design, de la contribution à WordPress, du développement web, du travail à distance, du freelancing, de la santé mentale etc. Ce festival est mis en place par l’organisation caritative britannique Big Orange Heart, qui promeut le bien-être et la santé mentale des travailleurs à distance. L’objectif de Big Orange Heart via ce festival consiste en parallèle à lever des fonds pour son organisation.

📈 Apprenez les bases du SEO 📈 

Vous désirez obtenir du trafic gratuitement de la part de Google et vous êtes perdu dans tout le jargon lié au référencement ?

Suivez le programme Enfin visible grâce au référencement pour apprendre les fondamentaux du SEO et faire décoller le trafic de votre site WordPress.

Pssst : Pour commencer à vous former, rendez-vous sur YouTube. On y a publié le module 1 pour vous donner un aperçu.

🔥 Les dernières sorties 🔥

Les éditeurs de thèmes et d’extensions mettent régulièrement à jour leurs produits. Voici ce que vous pouvez en retenir :

  • WordPress lance un blog dédié aux développeurs : WordPress propose un nouveau blog dédié aux développeurs. Pour le moment disponible en version bêta publique, le blog proposera notamment les types de contenus suivants : des guides, des tutoriels, ou encore la présentation de nouvelles fonctionnalités à destination d’un public de développeurs (agence, créateurs de thèmes et de plugins etc.). Josepha Haden Chomphosy, la directrice exécutive de WordPress, a indiqué que le blog évoluerait « en fonction des besoins de la communauté ». Elle précise que le blog sera aussi un moyen de retrouver au même endroit des informations jusqu’alors éparpillées à droite à gauche (par exemple sur les différentes ressources dédiées aux développeurs).
  • Un Wordle pour trouver des fonctions PHP de WordPress : Vous connaissez Wordle, ce jeu en ligne qui vise à vous faire trouver un mot sur une grille en bénéficiant de plusieurs tentatives (chez nous, on avait aussi Motus pour ça ) ? Eh bien si vous appréciez le concept, vous risquez d’être conquis par WordlePress, surtout si vous êtes développeur et/ou aimez mettre les mains dans le cambouis.
    Chaque jour, on vous propose de trouver une fonction PHP utilisée par WordPress composée de 4 mots (ex : wp_get_attachment_image). Lorsque vous avez trouvé, WordlePress vous fournit un lien vers la documentation de cette fonction pour apprendre à l’utiliser. De quoi apprendre en vous amusant !
  • L’agence Whodunit sort deux extensions d’accessibilité : L’agence WordPress Whodunit, avec à la baguette JB Audras et Guillaume Turpin, vient de publier deux extensions gratuites pour améliorer la création de contenu accessible sur l’éditeur de contenu de WordPress. L’idée derrière ces deux extensions consiste à vous aider à vous conformer à certaines règles édictées par le RGAA (Référentiel Général d’Amélioration de l’Accessibilité).
    La première extension s’appelle Lang Attribute for the Block Editor. Son objectif « est de fournir un moyen pour s’assurer que tout changement de langue au sein d’une page soit indiqué aux technologies d’assistance », indique sa description. La seconde extension, Abbreviation Button for the Block Editor, vous aidera « à fournir des détails ou la définition des abréviations que vous utilisez en utilisant l’élément HTML “abbr” ».
  • Une étude sur les plugins LMS montre que LearnDash est le plus utilisé : Une étude menée par le site SellCoursesOnline, en partenariat avec BuiltWith, indique que LearnDash est l’extension LMS (Learning Management System) la plus utilisée pour créer un système de cours en ligne. Selon les conclusions de cette étude menée sur 240 000 sites WordPress utilisant un plugin LMS, LearnDash s’accapare 34 % des parts de marché, devant LearnPress (31 %) et Tutor LMS (19 %).
    À noter également qu’Elementor est le page builder le plus utilisé: 57,5 % des sites l’ont installé, contre 17,6 % à WPBakery. Enfin, Astra est le thème le plus plébiscité avec 19 % de parts de marché, contre 9 % pour Divi.

🔥 Formez-vous à Elementor 🔥

Créez des sites intégralement avec Elementor, (le constructeur de page le plus populaire du marché).

Pour ajouter une nouvelle corde à votre arc, WPMarmite a conçu la formation vidéo Maîtrisez Elementor (plus de 20h de cours).

⛳️ Les Ressources à conserver ⛳️

Poursuivons cette newsletter avec quelques ressources que je souhaite partager avec vous. Allez, c’est parti !

  • 4 façons d’ajouter des articles mis en avant sur WordPress : Vous cherchez à mettre en avant certains articles (featured posts) sur votre site ? Le blog de Rank Math vous propose 4 façons d’y parvenir dans un tuto étape par étape (en anglais). Vous verrez qu’il est assez simple d’y parvenir sans passer par une extension, à l’aide de blocs Gutenberg.
  • Comment se servir de la fonctionnalité de sauvegarde automatique de WordPress ? Par défaut, WordPress enregistre votre contenu automatiquement. C’est pratique lorsque vous rédigez un article ou une page et qu’un bug se produit, comme un problème de chargement, par exemple. Grâce à la sauvegarde automatique, vous pouvez récupérer votre travail sans tout perdre.
    Si besoin, il est possible de supprimer une sauvegarde automatique et même de la désactiver, notamment pour ne pas trop surcharger votre base de données. Vous pouvez même modifier l’intervalle entre deux sauvegardes automatiques (60 secondes, par défaut). Cet article du blog de Jetpack (en anglais) vous explique comment faire pas à pas.
  • Comment diversifier ses sources de revenus sur un site WordPress : Si vous êtes freelance, sachez qu’il existe plusieurs moyens de diversifier vos sources de revenus sur votre site WordPress. le blog de Torque (en anglais) vous en présente onze.
  • Comment personnaliser plusieurs blocs Gutenberg en même temps ? On termine cette brochette de ressources avec un petit tuto très pratique, œuvre de Mike McAlister, le créateur d’OpenPress (encore lui, oui !). Il vous montre très simplement comment personnaliser l’apparence de plusieurs blocs Gutenberg en même temps, grâce à une petite astuce.

🌸 Connaissez-vous BeautifulPress ? 🌸

WPMarmite a lancé une galerie pour mettre en avant les meilleurs sites WordPress. L’endroit idéal pour trouver de l’inspiration.

Découvrir des sites réalisés avec Elementor ou le thème Astra vous intéresse ? Pas de problème, près de 1500 sites sont mis en avant sur BeautifulPress. 😉

Pssst : Vous créez des sites WordPress et voulez les mettre en avant sur BeautifulPress ? Soumettez-les sur cette page.

🛠 L’astuce technique 🛠

Place enfin à un conseil pratique pour améliorer l’apparence, la sécurité, la performance, le SEO ou encore le contenu de votre site vitrine… ou de votre boutique WooCommerce.

Comment changer l’URL de la page de connexion de WordPress ?

Par défaut, il est très simple d’essayer de se connecter à la page de connexion d’un site WordPress. Il suffit de taper l’une ou l’autre des URLs suivantes dans votre barre de navigation :

  • votresite.fr/wp-admin ;
  • votresite.fr/wp-login.php.

Question sécurité, on a déjà trouvé (beaucoup) mieux. Voilà pourquoi pirates et autres robots s’engouffrent dans cette brèche pour tenter de se connecter à votre gentil petit site qui n’a rien demandé.

Dans ce cas, vous subissez des attaques par force brute (tentatives de connexion répétées à votre site).

Si l’un d’entre eux parvient à trouver votre admin et votre mot de passe, votre site a de très fortes chances d’être piraté.

Pour vous éviter pareille mésaventure, certaines extensions permettent de changer la page de connexion à l’administration.

C’est le cas de iThemes Security ou de WPS Hide Login. Servez-vous au choix, de l’une ou l’autre.

Et si jamais vous n’arrivez plus à vous connecter à votre site (ex : vous n’avez plus accès à la page de connexion car vous avez égaré l’URL que vous avez personnalisée), vous pouvez toujours supprimer le plugin que vous avez choisi d’activer en vous connectant à votre logiciel FTP.

Une fois le problème résolu, pensez bien sûr à installer puis à activer de nouveau l’extension.

⚙️  Connaissez-vous WPTurbo ? ⚙️ 

WPMarmite a lancé un site proposant des générateurs de code pour aider les développeurs WordPress à gagner du temps dans leurs projets.

Plus de 40 générateurs sont disponibles pour créer des types de contenus personnalisés, des taxonomies et bien d’autres choses. Il est également possible de créer un compte gratuit pour les sauvegarder.

🔌 Le coin des plugins 🔌

Pour terminer, coup de projecteur sur deux plugins : un qui vient de faire récemment son apparition sur le répertoire officiel et ne demande qu’à être connu. Et un autre déjà bien installé..

  • Le ptit nouveau : Sharable Password Protected Posts : pour partager un article (ou tout autre type de contenu) via une URL secrète, afin qu’il puisse être lu par un utilisateur non connecté à votre site.
  • Le ptit… mais déjà costaud : Twentig : pour personnaliser le style des blocs Gutenberg, n’importe quel thème basé sur des blocs et bénéficier de « centaines de compositions et de modèles de pages préconçus avec des blocs ».

Merci d’avoir lu cette 66e édition du Ptit Bouillon. Je vous donne rendez-vous dans 2 semaines pour faire le plein d’actus WordPress 👋

Alex

PS : Vous appréciez le Ptit Bouillon ? Soutenez-nous en passant par nos liens affiliés pour vous équiper (ex : o2switchElementorWP Rocket), formez-vous sur le Chaudron ou faites un gentil backlink vers WPMarmite à partir de votre site. Merci 🙏😉

    Faites un ptit geste

    Et partagez le Ptit Bouillon sur les réseaux sociaux ⤵️