Dégustez ce merveilleux petit Bouillon

Ptit Bouillon n°51 : Histoire de « P », WP 6.0 et WebP

Bonjour,

Il y a quelques jours, je suis tombé sur un article d’opinion intéressant issu du site MasterWP.

Ce contenu, intitulé « WordPress avec un p minuscule, ça me va », remet sur la table un vieux poil à gratter : est-ce grave, docteur, d’écrire WordPress avec un « p » minuscule ? C’est-à-dire, comme ça : WordPress.

Aïe, je vois déjà les puristes tourner la tête et crier « Beeurrrkkkkk ». Blasphème : WordPress doit s’écrire avec un  « P » majuscule au milieu. Point barre.

Cette position, c’est d’abord celle adoptée par Matt Mullenweg, le co-créateur de votre CMS favori. En 2010, Mullenweg et l’équipe de développement du CMS avaient même déclenché un « petit scandale », rappelle ce site spécialisé, en introduisant un script dans le Cœur de WordPress 3.0.

À l’époque, ce script transformait le « p » minuscule en « P » majuscule dans le nom de marque, WordPress. Une façon d’imposer la marque WordPress qui n’avait pas été du goût de tout le monde au sein de l’écosystème.

« Depuis la création de WordPress en 2003, la question du P majuscule dans le mot « WordPress » a suscité l’agacement, la confusion et une loyauté déterminée », rappelle le site ClarkWP Magazine.

Selon lui, « pour la communauté WordPress, l’orthographe de WordPress avec un P majuscule est importante car elle représente votre capacité à suivre des instructions et à prêter attention aux détails ».

ClarkWP Magazine va même plus loin en prétendant que « ne pas mettre la majuscule au P de WordPress et ne pas l’épeler correctement est un manque de respect pour WordPress et la communauté WordPress ».

Alors je n’irais pas forcément jusque-là, quand même. En revanche, lorsque je vois écrit WordPress avec un « p » minuscule, j’ai tendance à sourciller.

Sans en faire une affaire d’État, je trouve que cela peut témoigner d’un manque de connaissance du CMS.

En tout cas, cela me fait bizarre de voir des agences prétendues expertes – il y en a – écrire WordPress sans « p » majuscule. Un peu comme les personnes qui écrivent leur nom sans majuscule au début.

Est-ce que l’on prend cette histoire de « p » trop à cœur ? C’est bien possible. Rob Howard, l’auteur de l’article sur MasterWP, parle en tout cas de « question largement absurde ».

Il prend même la défense de WordPress avec un « p » minsucule. Pour lui, il n’y a pas de mal à l’écrire sans majuscule, puisque la langue anglaise ne comporte aucun mot qui utilise la majuscule au milieu d’un mot.

Écrire WordPress avec un « p » majuscule était aussi un moyen pour Automattic, le contributeur majeur à WordPress.org, d’asseoir et de protéger sa marque. Un peu comme YouTube l’a fait avec l’usage d’un « T » majuscule plutôt que d’un « t » minuscule.

Par ailleurs, Howard juge néfaste d’écarter un candidat à l’embauche à un poste de développeur, simplement parce qu’il a écrit WordPress avec un « p » minuscule.

Au final, ce « p » de travers met aussi en relief le relatif conservatisme et l’entre-soi de la communauté WordPress. Pour faire partie de cette grande « famille » ouverte à tous, pas besoin de rite initiatique.
Par contre, une connaissance de ses us et coutumes n’est jamais de trop pour mieux la comprendre, et se fondre dans la masse. 😉

Ici, on reste fidèle au « P » majuscule par habitude et « respect » de la marque. Mais on ne vous en voudra pas si vous écrivez WordPress. Tant que vous ne parlez pas de « pluging » pour évoquer une extension, ou de « CIO » pour évoquer le SEO, on vous pardonne. 😂

À présent, place aux nouvelles toutes fraîches de l’écosystème WP avec cette nouvelle édition du Ptit Bouillon.

Excellente lecture et à dans quinze jours.

🚀 Besoin d’un hébergeur pour votre site ? 🚀

Faites comme WPMarmite, choisissez o2switch. Non seulement les performances sont au rendez-vous mais le support est exceptionnel.

📻 Les actualités WordPress 📻

Voici les nouvelles fraîches de la communauté WordPress, régalez-vous !

  • WordPress 6.0 débarque dans un mois : Le lancement de WordPress 6.0 est prévu dans un mois, le mardi 24 mai. Cette nouvelle version majeure est actuellement en plein cycle de Betas, avec le lancement de la Beta 3 réalisé demain, mardi 26 avril. S’en suivra ensuite le cycle des Release Candidate (NDLR : une version finale avant le lancement officiel de WP 6.0), à partir de la semaine prochaine (3 mai).
    WordPress 6.0 sera la deuxième version majeure à débarquer sur vos écrans en 2022. Elle pourrait par exemple embarquer une nouvelle fonctionnalité permettant d’ajouter des pages prêtes à l’emploi, depuis l’interface de l’éditeur de contenu. À noter aussi l’apparition d’un nouveau bloc de commentaires, qui permettra de gérer notamment leur style depuis l’interface de l’éditeur de site.
  • Gutenberg 13.0 permet de sélectionner et copier du texte issu de plusieurs blocs : La version 13.0 de l’extension Gutenberg propose plusieurs nouvelles fonctionnalités, dont la possibilité de sélectionner et de copier du texte issu de plusieurs blocs, sans avoir à sélectionner le contenu de chaque bloc en entier. Vous vous rappelez ? Je vous en ai parlé lors de la précédente édition du Ptit Bouillon.
    Pour le reste, « cette version apporte également une expérience d’édition améliorée, des blocs plus réactifs, un contrôle granulaire sur les nouveaux détails de conception, et des modèles de blocs exposés de manière proéminente ». Gutenberg 13.0 devrait être la dernière version à intégrer le Cœur de WordPress 6.0.
  • La version 1.0.0 de l’extension Performance Lab est disponible : La version 1.0.0 de l’extension Performance Lab, première version « stable » du plugin, est disponible depuis quelques jours sur le répertoire officiel. L’extension était jusqu’à présent considérée comme un plugin en phase de test-beta.
    Performance Lab dispose de 5 modules que vous pouvez activer individuellement, afin d’améliorer la vitesse de chargement de vos pages. Ces modules agissent notamment sur le format WebP de vos images, le cache objet, ou les ressources CSS et JavaScript.
    L’objectif du plugin est de « permettre de tester divers modules de performances ayant pour but d’atterrir dans le cœur de WordPress ». Même si vous pouvez utiliser le plugin sur un site en production, je vous conseille quand même de faire d’abord vos propres essais sur un site de test. 😉
  • L’intégration du format WebP dans le Cœur de WordPress en attente : L’équipe Performance de WordPress a décidé de mettre en attente sa proposition consistant à intégrer le format WebP par défaut dans le Cœur de WordPress, dès la sortie de WordPress 6.0. Cette décision fait suite à de nombreuses critiques et retours négatifs de certains membres de l’écosystème, qui souhaitaient notamment que l’activation de cette nouvelle option ne soit pas automatique.
    L’équipe Performance a annoncé qu’elle allait « mener des recherches supplémentaires fondées sur des données » afin de réévaluer « l’approche proposée pour activer WebP par défaut ». Une façon de répondre au mécontentement. Une fois un consensus trouvé, cela devrait permettre à cette proposition d’être adoptée, avec un temps de retard sur le planning envisagé.
    Pour rappel, cette proposition consiste à générer des images WebP par défaut pour les nouveaux téléchargements JPEG, et à utiliser des images WebP par défaut pour le contenu de votre site WordPress.
    Le format WebP est un format d’image matricielle créé par Google. Il permet de compresser encore plus vos images qu’en JPG et PNG (30 % de gain par rapport au format JPG, en moyenne), sans perte de qualité.
  • WooCommerce et le concept de « Store Editing » : Dans la mise à jour de la feuille de route de ses blocs maison, WooCommerce a rappelé qu’il avait « investi des efforts dans le concept de Store Editing », à savoir « un ensemble de technologies et d’interfaces qui permettent aux commerçants ou aux créateurs de sites e-commerce de personnaliser leur boutique via un canevas visuel sans code ». Au cours des prochaines semaines, il faut donc s’attendre à l’arrivée de nouveaux blocs, à l’image du bloc « Mini Cart », qui permettra d’ajouter un panier dans l’en-tête de votre site. Il devrait être disponible dans la prochaine version de WooCommerce, prévue en mai. Par ailleurs, la page Produit de WooCommerce devrait être transformée pour reposer entièrement sur des blocs.
    Enfin, toujours en parlant de WooCommerce, à noter que sa version 6.4 est sortie il y a quelques jours.
  • Le programme du WordCamp Europe a été dévoilé : Le programme du prochain WordCamp Europe, qui se tiendra à Porto du 2 au 4 juin, a été dévoilé. Le premier jour de conférences (3 juin) sera dédié à l’état actuel de WordPress. Le lendemain sera consacré au futur de WordPress (la journée de contribution aura lieu le 2 juin).
    Au total, 29 conférences et 18 ateliers se tiendront pendant 2 jours, en abordant des sujets très divers : sécurité, migration, API, Gutenberg, podcasting, GitHub, performance, e-commerce etc. Vous pouvez toujours vous procurer des billets pour les deux jours de conférences au tarif de 50 €. Pour info, Cynthia et Aurore y représenteront WPMarmite (je ne m’y rends pas car je vais bientôt être à nouveau papa 👶).
  • Une « vulnérabilité critique » détectée chez Elementor : L’information remonte au 12 avril, mais en matière de sécurité, une piqûre de rappel ne fait jamais de mal. Surtout lorsqu’une faille concerne l’un des plugins les plus téléchargés du répertoire officiel : Elementor.
    L’équipe de Wordfence a divulgué une « vulnérabilité critique » au sein du constructeur de page. Elle « permettait à tout utilisateur authentifié de télécharger du code PHP arbitraire », précise l’article. Cette vulnérabilité affecte le nouveau module d’onboarding d’Elementor, introduit dans la version 3.6.0., et touche les versions 3.6.0. à 3.6.2.
    Un patch a été publié dans la version 3.6.3. pour résoudre le problème. Si vous vous servez d’Elementor, pensez donc à mettre à jour l’extension vers sa dernière version.
  • Du changement tarifaire chez Crocoblock : Crocoblock, qui propose notamment une vingtaine de plugins pour Elementor, des modèles de sites, et même un thème gratuit, a annoncé des changements tarifaires qui s’appliqueront uniquement aux nouveaux clients. Vous pourrez donc constater une augmentation des tarifs sur certains de leurs plugins, ou encore sur la licence à vie qui passera de 750 $ à 999 $ (environ 930 €). CrocoBlock indique que cette augmentation progressive des prix est essentielle « pour que l’entreprise reste à flot et se développe ».

🔥 Les dernières sorties 🔥

Les éditeurs de thèmes et d’extensions mettent régulièrement à jour leurs produits. Voici ce que vous pouvez en retenir :

  • SEOKEY, une nouvelle extension SEO pour WordPress : L’agence française SeoMix, spécialiste du référencement naturel sur WordPress, lance son extension SEOKEY, conçue pour vous aider à optimiser le référencement naturel de votre site WordPress.
    À cette occasion, SeoMix organise un webinaire de lancement ce lundi 25 avril, à 14h. Vous pourrez alors découvrir le plugin et ses fonctionnalités en live, puis poser vos questions sur l’extension.
    SEOKEY est présentée comme une solution qui « vous fournira tous les outils et conseils nécessaires pour optimiser en profondeur la visibilité de votre site. »
  • AirLift, un service pour accélérer votre site WordPress : AirLift est un nouvel outil freemium qui « accélérera instantanément votre site WordPress et augmentera vos scores Core Web Vitals de Google ». Sa page d’accueil précise qu’« il s’agit d’une solution de performance complète pour votre site web, comprenant la mise en cache, le CDN, l’optimisation des images, les améliorations CSS » etc.
    Derrière cet outil, on retrouve les créateurs de BlogVault (plugin de sauvegarde) et de WP Remote (un outil pour assurer la maintenance de vos sites WordPress).
    AirLift est gratuit pour un usage sur 1 site, à condition de ne pas dépasser certaines limites (ex : 100 000 pages vues au maximum).
  • Du neuf chez Kadence : Les utilisateurs de Kadence Pro peuvent profiter d’un nouveau template de site appelé Travel Blog. Il s’agit d’un template dédié principalement aux blogueurs de la thématique Voyages, même si vous pouvez le modifier à votre sauce. Par ailleurs, Kadence Blocks et Kadence Blocks Pro proposent de nouvelles fonctionnalités. La version gratuite de Kadence Blocks propose par exemple l’introduction de conteneurs de mise en page flexibles, qui peuvent être alignés de façon horizontale.

🔥 Formez-vous à Elementor 🔥

Créez des sites intégralement avec Elementor, (le constructeur de page le plus populaire du marché).

Pour ajouter une nouvelle corde à votre arc, WPMarmite a conçu la formation vidéo Maîtrisez Elementor (plus de 20h de cours).

⛳️ Les Ressources à conserver ⛳️

Poursuivons cette newsletter avec quelques ressources que je souhaite partager avec vous. Allez, c’est parti !

  • Pourquoi WordPress est-il lent ? Essayons de comprendre : Le blog de Kinsta s’est penché sur la question de la performance avec une question centrale : pourquoi votre site WordPress est-il lent (si c’est le cas) ? Bien souvent, de mauvaises pratiques de la part du webmaster peuvent ralentir la vitesse de chargement des pages. Kinsta fait le tour de la question en vous montrant comment savoir si votre site se charge lentement, puis en distillant 17 conseils pour résoudre ce problème. Si certains sont techniques, vous trouverez quand même des bonnes pratiques à appliquer, avec des recommandations d’outils adéquats.
  • Comment utiliser les polices d’icônes correctement : Le blog WPLift (en anglais) vous explique 3 façons d’utiliser les polices d’icônes sur votre site WordPress. Vous verrez, il sera question d’Elementor, de l’éditeur de contenu et d’extensions. À chaque fois, vous verrez comment vous servir de chaque solution avec un petit tutoriel visuel dédié.
  • Témoignages d’experts en sécurité WordPress : Le blog de WPMU DEV (en anglais) a choisi un angle intéressant pour cet article sur la sécurité : il a interrogé plusieurs experts qui livrent de précieux conseils et retours d’expérience sur leur façon de sécuriser un site WP.
    Par ailleurs, vous trouverez aussi une compilation d’astuces de sécurité avec les témoignages d’utilisateurs, qui répondent à plusieurs questions. De quoi vous rafraîchir la mémoire et/ou découvrir de quoi renforcer la sécurité de votre site.
  • Comment personnaliser les e-mails WooCommerce : On termine cette série de ressources avec un contenu dédié à WooCommerce. Le blog de ThemeIsle (en anglais) vous détaille comment personnaliser les e-mails par défaut de WooCommerce. L’article, qui propose un cheminement étape par étape, est très bien conçu et suffisamment détaillé pour bien comprendre les actions à effectuer. Vous verrez aussi très simplement comment visualiser et tester vos e-mails.

🛠 L’extension de la quinzaine 🛠

Des dizaines de milliers d’extensions existent. Et celle que nous vous avons dénichée ci-dessous devrait être utile pour vos projets.

Post Type Switcher

Par défaut, WordPress propose plusieurs types de publications. Parmi les plus célèbres, vous connaissez au moins les articles et les pages, mais on pourrait aussi citer les révisions, les fichiers joints ou encore les menus de navigation.

Vous le savez, ces types de publications sont réservés à des usages bien précis. Par exemple, un article abrite du contenu « dynamique », susceptible d’évoluer avec le temps. Il est lié à une date, puisque chaque article s’affiche dans l’ordre chronologique inversé.

À contrario, on crée une page lorsque l’on souhaite présenter du contenu statique, aussi appelé contenu « froid » dans le domaine journalistique. Une page n’est pas associée à une date.

En théorie, tout est clair et bien cloisonné mais il peut arriver que l’on souhaite modifier le type de contenu d’une publication. Par exemple, transformer un article en page. Ou bien convertir un article en type de publication personnalisé.

Par défaut, WordPress ne permet pas d’effectuer ce genre de transformation mais si vous devez vous y coller de temps en temps, tournez-vous vers l’extension Post Type Switcher.

Après activation, vous pourrez très simplement effectuer le changement de votre choix soit depuis l’interface de l’éditeur de contenu, soit depuis le lien « Modification rapide » situé sous l’article ou la page de votre choix, par exemple.

Grâce à une fonctionnalité d’édition en masse (Bulk editing), vous pouvez facilement convertir en même temps plusieurs types de publication en un nouveau type.

Enfin, la description de l’extension précise que « les types de publication invisibles, comme les révisions, les menus, etc., sont volontairement exclus. Mais si vous avez besoin d’accéder aux types de publication invisibles, vous pouvez ajuster les limitations en utilisant le filtre ‘pts_post_type_filter’ ». Voilà qui séduira aussi les développeurs, en plus des profils plus novices. 😉

💡 Connaissez-vous ModernPlugins ? 💡

WPMarmite a lancé quelques extensions gratuites sous la bannière de ModernPlugins. Découvrez-les ci-dessous :

  • Modern Admin Comments : Ajoutez un éditeur de texte enrichi aux commentaires de l’administration et ne plus avoir à bidouiller du HTML.
  • Safe Block Editor : Limitez les possibilités de l’éditeur de WordPress (Gutenberg) et éviter que vos clients ruinent leurs contenus.
  • Modern CTT : Insérez des blocs Click to Tweet entièrement personnalisables à vos publications.

🚨 L’événement à venir 🚨

WordCamp, meetup, atelier, conférence : découvrez ce qui va prochainement animer la communauté WordPress.

  • Le « Web Agency Summit » débute demain, mardi 26 avril : Le « Web Agency Summit », organisé par Atarim, se tient en ligne pendant 4 jours à partir de demain, mardi 26 avril, jusqu’au vendredi 29 avril. Sa promesse ? Vous montrer « comment faire évoluer votre agence web ou votre entreprise indépendante avec des services incroyables, attirer des clients bien payés, et créer des revenus récurrents ».
    À cette occasion, vous pourrez assister gratuitement à une quarantaine de sessions d’experts (en anglais), avec des possibilités de faire du networking. De très nombreux sujets liés à WordPress seront abordés : contenu, SEO, développement web, freelancing, webdesign, réseaux sociaux, emailing etc.

Merci d’avoir lu cette 51e édition du Ptit Bouillon. Je vous donne rendez-vous dans 2 semaines pour faire le plein d’actus WordPress 👋

Alex

PS : Vous appréciez le Ptit Bouillon ? Soutenez-nous en passant par nos liens affiliés pour vous équiper (ex : o2switchElementorWP Rocket), formez-vous sur le Chaudron ou faites un gentil backlink vers WPMarmite à partir de votre site. Merci 🙏😉

Faites un ptit geste

Et partagez le Ptit Bouillon sur les réseaux sociaux ⤵️