Dégustez ce merveilleux petit Bouillon

Ptit Bouillon n°50 : WordPress a perdu des parts de marché !

Bonjour,

Alerte générale ! Quelque chose d’incroyable s’est produit ces derniers jours (politique exclue 😉). Un fait suffisamment rare pour être souligné.

Il a fait très froid, et même neigé dans de nombreuses villes à une période où l’on s’attend plutôt à tomber la veste et à flâner en terrasse ? Oui, mais ce n’est pas ça.

La France a remporté la « Pixel War » ? Exact, mais ce n’est pas ça non plus.

WordPress a perdu des parts de marché ? Dis-donc Alex, tu plaisantes ? Perdu, évidemment. Impossible. Eh bien pourtant… si. Je vous assure : WP a perdu des parts de marché !

Notre CMS favori, si conquérant depuis tant d’années, a connu un léger coup de mou. Personnellement, je n’avais encore jamais vu ça.

D’après le très sérieux organisme W3Techs, qui fournit des informations sur l’utilisation de divers types de technologies sur le web, WordPress a perdu 0,3 point de parts de marché le mois dernier (de 43,3 % à 43 %).

Pour rappel, W3Techs se base sur les 10 millions de sites les plus populaires à travers le monde pour fournir ses statistiques.

Alors, est-il temps de s’inquiéter pour l’ami WordPress ? Pour le moment, absolument pas. Le recul, bien que surprenant, est relativement faible.

Comme l’a indiqué très justement le Core Developer et Core Committer (entre autres) Jean-Baptiste Audras sur son compte Twitteril est difficile de savoir si cette baisse est due à une « variation dans les calculs de W3Techs », ou s’il s’agit d’« un mouvement plus fondamental ».

Les relevés des prochains mois seront instructifs pour savoir si cette tendance à la baisse se confirme, ou si WordPress reprend du poil de la bête.

En attendant, pas de panique. WordPress est toujours le CMS le plus largement utilisé sur le globe, très loin devant ses principaux concurrents que sont Shopify (4,4 % de parts de marché), Wix (2,2 %) et Squarespace (2 %).

Avant qu’ils comblent leur retard, on a le temps de le voir venir, même si un bon CMS n’est pas forcément celui qui enregistre le plus de parts de marché.

Le bon CMS, c’est surtout celui qui est le plus adapté à vos besoins. Et celui qui s’intègre à votre projet et peut évoluer avec votre entreprise, comme le détaille justement cet article.

En tant qu’adepte de WordPress, j’espère que ce fait d’actualité ne vous rend pas trop triste. Dans tous les cas, j’ai quelque chose qui devrait vous filer le sourire.

L’actu chaude du moment concerne aussi votre Ptit Bouillon. Figurez que nous fêtons aujourd’hui même l’envoi de sa 50ème édition ! Voilà plus de deux ans que cette newsletter destinée à vous partager les actus de l’écosystème WordPress a pris son envol.

Aujourd’hui, vous faites partie des plus de 4 800 personnes qui la reçoivent tous les quinze jours, le lundi.

Pour vous remercier de votre confiance et de votre fidélité, j’ai décidé de vous proposer 30 % de réduction sur toutes les formations du Chaudron, la plateforme de formation de WPMarmite.

Attention : cette offre est à durée limitée. Elle expire dans moins d’une semaine, le dimanche 17 avril à 23h59.

En attendant, ne perdez pas vos bonnes vieilles habitudes en dégustant cette nouvelle édition. Et je vous l’annonce : cette 50ème est rugissante. 🦁

Excellente lecture, à dans quinze jours. 👋

🚀 Besoin d’un hébergeur pour votre site ? 🚀

Faites comme WPMarmite, choisissez o2switch. Non seulement les performances sont au rendez-vous mais le support est exceptionnel.

📻 Les actualités WordPress 📻

Voici les nouvelles fraîches de la communauté WordPress, régalez-vous !

  • La Beta 1 de WordPress 6.0 disponible demain : La Beta 1 de WordPress 6.0 sera disponible demain, mardi 12 avril. Elle ouvre le cycle des versions Betas, qui seront déployées jusqu’au 26 avril. Pour rappel, le lancement de WordPress 6.0 est toujours prévu le 24 mai. Vous pouvez obtenir davantage d’informations sur cette version dans cette vidéo d’une heure (en anglais), et dans ce récap’ au format texte.
    Et si vous souhaitez tester la version Beta 1 de WordPress 6.0, ne faites pas ça sur un site en production ! Préférez toujours un environnement de test pour éviter la casse, si elle doit se produire.
  • WordPress 5.9.3 a débarqué sur vos écrans : Le lancement de WordPress 5.9.3 a été déployé à partir de mardi dernier (5 avril). Il s’agit d’une mise à jour mineure, qui résout 9 bugs détectés dans le Cœur de WordPress, et 10 bugs remontés sur l’éditeur de contenu Gutenberg. Si ce n’est pas encore fait, pensez à faire cette mise à jour si les mises à jour automatiques ne sont pas activées sur votre site WordPress.
  • L’équipe Performance de WordPress propose d’intégrer le format WebP par défaut dans le Cœur de WordPress : L’équipe en charge de la performance de WorPress.org a émis une proposition visant à intégrer le format WebP par défaut dans le Cœur de WordPress, dès sa version 6.0 prévue fin mai.
    Si cette proposition est approuvée, WordPress 6.0 générera des images WebP par défaut pour les nouveaux téléchargements JPEG, et utilisera des images WebP par défaut pour le contenu de votre site WordPress.
    Depuis juillet 2021 et la sortie de WordPress 5.8, WordPress intégrait déjà le support natif des images WebP : vous pouviez les mettre en ligne sur votre site, à condition de les avoir transformées dans ce format, au préalable.
    Pour rappel, le format WebP est un format d’image matricielle créé par Google. Il permet de compresser encore plus vos images qu’en JPG et PNG (30 % de gain par rapport au format JPG, en moyenne), sans perte de qualité.
  • Verrouillage des blocs et galeries d’images au menu de Gutenberg 12.9 : La dernière version de l’extension Gutenberg (12.9) est disponible. Elle propose notamment une nouvelle interface utilisateur au niveau du verrouillage des blocs. Par exemple, lorsqu’un bloc est verrouillé, les utilisateurs ne peuvent pas le déplacer, le supprimer, ou les deux.
    Dans cette nouvelle mouture, vous pouvez aussi régler plus finement l’espacement entre les images présentes dans le bloc « Galerie ». Enfin, au niveau de l’éditeur de site, vous pouvez à présent créer des templates pour différents types de pages (ex : pages de catégories, d’auteur etc.).
    Par ailleurs, le site spécialisé WP Tavern rapporte que la version 13.0 de l’extension Gutenberg devrait introduire une nouvelle fonctionnalité. Il sera bientôt possible de sélectionner du texte issu de plusieurs blocs, sans avoir à sélectionner le contenu de chaque bloc en entier. Si tout se goupille bien, vous pourriez même retrouver cette fonctionnalité embarquée sur WordPress 6.0.
  • WPBeginner accueille WooFunels dans son fonds de croissance : Le fonds de croissance de WPBeginner a annoncé avoir pris une participation dans Wisetr, la société mère que l’on retrouve derrière l’extension premium WooFunnels, qui permet de créer des tunnels de vente sur WordPress (18 000 clients).
    Lancé par Syed Balkhi, le fonds de croissance de WPBeginner est un fonds d’investissement entièrement consacré aux entreprises WordPress, avec pour objectif d’accélérer leur développement. Au cours des prochaines semaines, Balkhi et son équipe conseilleront l’équipe de WooFunnels afin de développer leur activité.
  • WP Migrate DB devient WP Migrate (sans le DB) : À l’occasion du lancement de la version 2.3 de son extension, WP Migrate DB a notamment communiqué sur le fait qu’elle venait de changer de nom. Appelez-la désormais WP Migrate tout court. « Ce nouveau nom convient mieux au plugin qui est désormais capable de migrer n’importe quelle combinaison de tables de base de données, de fichiers multimédias, de téléchargements, de thèmes et de plugins WordPress », a précisé l’équipe de WP Migrate pour justifier ce changement.
  • WordPress.com modifie sa tarification : changement et volte-face : WordPress.com a annoncé du changement sur sa politique tarifaire le 1er avril, en ne proposant désormais plus que 2 offres (contre 5 auparavant) : une offre gratuite et une offre Pro (15 $/mois soit environ 14 €, paiement à l’année). Cela a déclenché l’ire de bon nombre d’utilisateurs qui ont notamment reproché à WordPress.com le manque de communication sur ce changement, et les coupes franches dans l’offre gratuite. Au départ, la capacité de stockage du plan gratuit a été réduite de 3 GB à 500 MB, avec en plus une limite fixée sur le nombre de visites mensuelles (10 000 au maximum en gratuit, et 100 000 pour l’offre Pro).
    Quelques jours plus tard, WordPress.com faisait machine arrière et revoyait ses offres, pour répondre à la grogne. Elle annonçait que la capacité de stockage passait à 1 GB pour l’offre gratuite, et supprimait la limite de visites mensuelles dans ces deux offres. Cela concerne uniquement les nouveaux clients.
    Que cherche à faire WordPress.com avec ce changement ? Se positionner comme un constructeur de site qui concurrence Wix et Squarespace ? Ou plutôt privilégier ses clients premium, au détriment des clients de son offre gratuite ? Ce sont des pistes développées dans ce très bon article d’analyse (en anglais).
  • Bricksy et Extendify deviennent partenaires : Un partenariat a été noué entre le thème basé sur des blocs Bricksy et Extendify, une solution qui propose plusieurs outils pour vous aider à créer et à personnaliser votre site WordPress, en particulier avec l’éditeur de contenu (ex : EditorsKit, ACF Blocks, MetaSlider, Gutenberg Hub etc.).
    C’est ce qu’a annoncé dans une publication Twitter Ana Segota, la cofondatrice d’Anariel Design, la boutique de thèmes créatrice de Bricksy.
    Les utilisateurs de Bricksy vont donc profiter d’options supplémentaires pour concevoir leurs prochains sites WordPress.
  • Le fondateur de WP Buffs cofonde un nouveau produit : Joe Howard, le fondateur de WP Buffs, qui se charge notamment de la maintenance de sites WordPress, a communiqué sur le lancement d’un nouveau projet appelé Driftly. Cofondé avec Jacob Beckerman, Driftly est un outil qui permet notamment de gérer l’accueil de nouveaux utilisateurs sur votre plateforme SaaS.
    Howard évoque notamment Driftly et les raisons qui l’ont poussé à prendre du recul sur WP Buffs, il y a quelques mois, dans un épisode du podcast Matt Report (en anglais).

Besoin de déléguer la maintenance de votre site ? WPSitter gère l’entretien, la sécurité, la résolution de bugs et l’optimisation de votre site WordPress 24h/24 et 7j/7.

Note : WPSitter est un nouveau projet lié à WPMarmite.

🔥 Les dernières sorties 🔥

Les éditeurs de thèmes et d’extensions mettent régulièrement à jour leurs produits. Voici ce que vous pouvez en retenir :

  • Les conteneurs Flexbox débarquent sur Elementor 3.6 : Les conteneurs Flexbox font leur apparition sur Elementor 3.6. Grâce à cela, vous pouvez désormais ajouter les widgets de votre choix dans un conteneur global et ajuster leur contenu et positionnement (en ligne ou colonne) de façon précise à chaque taille d’écran, toujours sans toucher à la moindre ligne de code.
    Pour info, Flexbox est un standard CSS3 qui permet de contrôler la disposition des éléments de votre page web, et de les rendre responsive.
  • Divi lance son Divi Cloud : Après Elementor, place à l’un de ses principaux concurrents : Divi. Elegant Themes, son concepteur, a communiqué en fin de semaine dernière sur le lancement de son Divi Cloud.
    Il s’agit d’un espace de stockage dans le cloud, à l’image de ce que propose Dropbox ou iCloud, dans lequel vous pouvez enregistrer vos mises en pages créées avec le Divi Builder (sections, lignes, modules etc.), et surtout les partager et y accéder depuis n’importe quel site. Vous pouvez organiser tout cet espace cloud directement depuis l’interface du Divi Builder.
    Par ailleurs, une nouvelle fonctionnalité a fait son apparition sur le page builder d’Elegant Themes. Vous pouvez désormais concevoir des dégradés plus poussés, toujours sur l’interface du Divi Builder, « en utilisant des arrêts de couleur multiples, des dégradés répétitifs, de nouveaux types de dégradés et de nouvelles positions de dégradés », précise l’article de présentation.
  • Neve passe en mode « Lac Rouge » : La version 3.2 du thème Neve, baptisée « Red Lake » (« Lac Rouge ») a été lancée il y a quelques jours. Elle propose notamment des options et animations supplémentaires au niveau des icônes utilisées dans votre menu, une fonctionnalité pour faire ressortir un article à la Une sur votre page Blog, ou encore la compatibilité avec Easy Digital Downloads (avec un module dédié sur Neve Pro). Par ailleurs, vous pouvez aussi personnaliser et contrôler chaque type de contenu personnalisé de la même manière que vous personnalisez les autres publications de votre site.
    Enfin, pour les plus curieux d’entre vous, sachez que le nom de cette nouvelle version « Red Lake » est un clin d’œil au Lac Rouge, présenté comme étant le plus grand lac naturel de Roumanie par les créateurs de Neve.
  • Ocean Breeze : une mise à jour majeure chez OceanWP : Le thème OceanWP (700 000+ installations actives) a publié une mise à jour appelée Ocean Breeze qui apporte plusieurs fonctionnalités nouvelles. Avec cette nouvelle mouture, vous pouvez notamment héberger vos Google Fonts localement en un clic, profiter de nouvelles options au niveau de vos articles de blog et de la sécurité, utiliser 8 nouveaux blocs Gutenberg ou encore 5 nouveaux widgets pour Elementor. Par ailleurs, OceanWP a conclu un partenariat avec Freepik qui va lui permettre d’ajouter des images libres de droit dans ses termplates.
  • JetThemeCore propose désormais une intégration à Gutenberg : JetThemeCore, qui fait partie de la suite de plugins proposés par Crocoblock, s’intègre désormais à l’éditeur de contenu de WordPress. Vous pourrez créer certains templates de pages avec Gutenberg et profiter de modèles prêts à l’emploi.
    Pour rappel, Crocoblock propose notamment une vingtaine de plugins pour Elementor, des modèles de sites, et même un thème gratuit.
    Son équipe est basée en Ukraine et réussit la prouesse de continuer à assurer des mises à jour de ses produits et le support client, en temps de guerre. Ça méritait bien quelques lignes et un peu de soutien.
  • WP Wallet, un outil pour centraliser et gérer toutes vos licences : WP Wallet est un nouvel outil qui permet de gérer toutes les licences premium de vos thèmes et autres plugins sur un seul tableau de bord. Vous retrouvez toutes vos licences au même endroit et êtes prévenu dès que l’une d’entre elles arrive à expiration, avec la possibilité de régler toutes vos factures sans sortir de l’interface. L’outil est gratuit jusqu’à 3 sites et coûte 10 $ (environ 9 €) pour un nombre de sites illimité.
  • Link Whisper, une extension pour renforcer votre maillage interne : Link Whisper est un nouveau plugin premium (à partir de 77 $/an soit 71 € pour un usage sur un site) dont l’objectif est de vous aider à renforcer le maillage interne sur votre site. Il est notamment capable de vous suggérer des liens internes à effectuer en fonction du contenu de votre site.
  • Du neuf aussi chez Cartflows, Organic Themes et MainWP : Cartflows, qui permet de créer des tunnels de vente, propose dans sa version 1.9 une page de paiement WooCommerce « plus interactive, rapide et sans distraction », afin de remplacer la page de paiement par défaut proposée par WooCommerce.
    La boutique Organic Themes a lancé Stax, un thème premium (99 $ soit 91 €) basé sur des blocs et conçu pour créer une boutique WooCommerce. Enfin, l’extension MainWP, qui permet de gérer la maintenance de vos sites WordPress depuis un seul tableau de bord, a renforcé sa politique de confidentialité dans sa dernière mise à jour (version 4.2). Elle précise qu’elle ne collecte plus d’informations permettant de vous identifier personnellement.

🔥 Formez-vous à Elementor 🔥

Créez des sites intégralement avec Elementor, (le constructeur de page le plus populaire du marché).

Pour ajouter une nouvelle corde à votre arc, WPMarmite a conçu la formation vidéo Maîtrisez Elementor (plus de 20h de cours).

⛳️ Les Ressources à conserver ⛳️

Poursuivons cette newsletter avec quelques ressources que je souhaite partager avec vous. Allez, c’est parti !

  • Comment choisir les bonnes fontes pour votre site WordPress : Le blog de WooCommerce (en anglais) vous propose plusieurs conseils pour choisir une fonte, et plus largement une police d’écriture adaptée à vos besoins et à votre site WordPress. Vous découvrirez aussi un tutoriel pour modifier la fonte d’un site WooCommerce de 3 façons différentes.
  • Comment créer et enregistrer des compositions de blocs ? Le blog d’Astra (en anglais) vous détaille comment créer des compositions de blocs simplement, sans coder.
    Et pourquoi pas, ensuite, les soumettre sur le répertoire de compositions de blocs de WordPress, qui accepte les ajouts publics depuis une quinzaine de jours ?
  • Comment savoir combien de trafic mon site WordPress peut supporter ? En cas de pic de trafic, la vitesse de chargement des pages de votre site peut ralentir, en particulier si votre serveur d’hébergement ne supporte pas la charge. Découvrez comment et pourquoi mesurer la capacité de trafic que peut recevoir votre site dans ce contenu (en anglais).
  • 12 éléments de contenu à ajouter dans votre pied de page : Que mettre dans le footer de mon site ? Si vous vous posez cette question, allez lire cette ressource trouvée sur le blog de Torque (en anglais). Y sont recensés 12 éléments de contenu que vous pouvez ajouter dans votre footer. De quoi vous donner de l’inspiration et des idées, mais n’ajoutez pas tous ces éléments à la fois, sous peine de vous retrouver avec un pied de page illisible !

🛠 L’extension de la quinzaine 🛠

Des dizaines de milliers d’extensions existent. Et celle que nous vous avons dénichée ci-dessous devrait être utile pour vos projets.

Protected Video

WordPress reste un CMS très pratique à bien des égards. Un exemple parmi tant d’autres, pour corroborer cette affirmation ?

Pour ajouter une vidéo hébergée sur YouTube dans votre contenu, il vous suffit simplement de coller son URL là où vous le souhaitez dans votre page ou votre article.

Un mode opératoire bien pratique, mais qui comporte au moins un inconvénient : la personne qui souhaite visionner la vidéo pourra facilement en trouver la source et la partager à qui elle l’entend.

Ce n’est pas un problème en soi, sauf si vous souhaitez « protéger » cette vidéo et la rendre accessible uniquement aux personnes de votre choix, par exemple les clients de l’une de vos formations qui ont payé au préalable pour accéder au contenu de ladite vidéo.

Une fois qu’ils y auront accès, ils pourront tout de même la partager et accéder à son URL originale… sauf si vous vous servez de Protected Video.

Cette extension permet d’ajouter les vidéos YouTube ou Vimeo de votre choix, toujours en collant leur URL. Mais cette fois, impossible pour la personne qui les visionnera de remonter à la source originale.

L’intéressé ne pourra ni partager la vidéo, ni se rendre sur YouTube pour en savoir plus (impossible de cliquer sur la mention YouTube, par exemple).

Protected Video indique dans sa description que le plugin est utile, par exemple, « lorsque vous intégrez une vidéo « non répertoriée » comme contenu de cours premium derrière une passerelle de paiement sur votre site ».

L’intégration d’une vidéo se fait très simplement, grâce à un bloc Gutenberg ou à un code court. Vous pouvez ensuite personnaliser l’apparence du lecteur vidéo de façon sommaire, en changeant par exemple sa couleur.

À noter quand même, pour finir. Alec Rust, le développeur de l’extension, indique que son extension propose « un niveau de protection basique », en précisant que des profils aguerris à la technique peuvent être capables malgré tout d’identifier l’URL originale de la vidéo en fouinant dans le code.

Mais pour le commun des mortels, la protection proposée sera déjà efficace.

💡 Connaissez-vous ModernPlugins ? 💡

WPMarmite a lancé quelques extensions gratuites sous la bannière de ModernPlugins. Découvrez-les ci-dessous :

  • Modern Admin Comments : Ajoutez un éditeur de texte enrichi aux commentaires de l’administration et ne plus avoir à bidouiller du HTML.
  • Safe Block Editor : Limitez les possibilités de l’éditeur de WordPress (Gutenberg) et éviter que vos clients ruinent leurs contenus.
  • Modern CTT : Insérez des blocs Click to Tweet entièrement personnalisables à vos publications.

🚨 L’événement à venir 🚨

WordCamp, meetup, atelier, conférence : découvrez ce qui va prochainement animer la communauté WordPress.

  • DE{CODE}, la conférence en ligne dédiée aux développeurs WordPress : DE{CODE}, l’événement virtuel gratuit organisé par l’hébergeur WP Engine et « dédié à aider les développeurs à créer de meilleures expériences WordPress plus rapidement », se tiendra le jeudi 21 avril de 11h à 17h (heure de Paris) pour le public européen.
    Tout au long de la journée, vous pourrez assister à des conférences (en anglais) sur des sujets comme WooCommerce, le headless, la création de thèmes, la sécurité, le développement en local ou encore Gutenberg.
    Plusieurs conférenciers célèbres de l’écosystème WordPress partageront leurs points de vue, à l’image de Brian Gardner (créateur de StudioPress et de Frost) ou de Carrie Dils (une consultante et développeuse WP).

Merci d’avoir lu cette 50e édition du Ptit Bouillon. Je vous donne rendez-vous dans 2 semaines pour faire le plein d’actus WordPress 👋

Alex

PS : Vous appréciez le Ptit Bouillon ? Soutenez-nous en passant par nos liens affiliés pour vous équiper (ex : o2switchElementorWP Rocket), formez-vous sur le Chaudron ou faites un gentil backlink vers WPMarmite à partir de votre site. Merci 🙏😉

Faites un ptit geste

Et partagez le Ptit Bouillon sur les réseaux sociaux ⤵️