Dégustez ce merveilleux petit Bouillon

Ptit Bouillon n°44 : J-8 avant WordPress 5.9 !

Bonjour,

Matt Mullenweg, le co-créateur de WordPress, a fêté ses 38 ans le 11 janvier dernier. Le plus beau cadeau d’anniversaire que vous pouvez faire au PDG d’Automattic est tout simplement de bloguer.

Rien ne lui ferait plus plaisir, à en croire un billet publié son blog personnel. Alors à vos claviers, écrivez !

Demande enregistrée, Matt : WPMarmite va continuer à publier des articles, rassure-toi. 😉 Notre mission remplie, à ton super CMS de jouer, maintenant.

Voilà six longs mois que l’on attend une nouvelle version majeure de WordPress, ça commence un peu à peser, figure-toi.

Ouf, heureusement, le bout du tunnel approche. La lumière aussi. Dans une semaine à peine, le mardi 25 janvier, WordPress 5.9 va débarquer sur tous nos écrans.

Avant le déploiement officiel de cette nouvelle super-production – on l’espère -, reste une dernière étape qui ne sera qu’une formalité : la sortie de la Release Candidate 3, demain (mardi 18 janvier).

En attendant l’arrivée de ce nouvel opus très attendu, chauffons un peu la salle avec un bon coup de projecteur.

Dis, WordPress 5.9, tu nous réserves quoi, au fait ? Pour le savoir, rien de mieux qu’une plongée dans l’excellent « Guide des changements techniques ». Petit divulgâchage : de gros changements sont à prévoir, accrochez-vous bien.

Voici ce que l’on peut notamment remonter à la surface, à propos de WordPress 5.9 :

  • vous pourrez éditer complètement votre site à l’aide de blocs Gutenberg (en-tête, pied de page, menu et modèles de pages inclus), grâce à l’intégration du projet Full Site Editing ;
  • vous disposerez d’un nouveau thème natif, Twenty Twenty-Two, compatible Full Site Editing, bien sûr ;
  • WP 5.9 comprendra tous les changements ayant eu lieu sur l’extension Gutenberg (versions 10.8 à 11.9). De nouvelles fonctionnalités et de nouveaux blocs feront leur apparition, à l’image du bloc « Navigation ». Vous pourrez aussi verrouiller certains blocs individuels au sein de compositions de blocs, afin d’empêcher leur modification dans l’éditeur, indique le Guide ;
  • les performances ont été améliorées à plusieurs niveaux, par exemple au niveau du chargement différé des médias ; 
  • de nouvelles fonctions, crochets d’action et filtres ont été ajoutés pour faciliter le travail des développeurs WordPress ;
  • un sélecteur de langue a été ajouté à la page de connexion à l’administration de WordPress ;
  • l’Outil de personnalisation (Customizer) ne sera plus disponible avec les thèmes basés sur des blocs et le Full Site Editing. Eh oui, sacré changement : vous ne trouverez plus le menu « Personnaliser » dans « Apparence » si vous vous servez d’un thème basé sur des blocs. Va falloir vous y habituer. 😉


La liste n’est pas exhaustive, et je vous invite à lire en détails ce Guide des changements techniques pour bien vous imprégner de ce qui vous attend très vite.

Soyez également attentif au cours des prochains jours. Pour approfondir le sujet, je vous prépare notamment une vidéo dédiée à WordPress 5.9, qui sera publiée sur la chaîne YouTube de WPMarmite.

En attendant, régalez-vous avec cette nouvelle salve d’infos et autres ressources sur votre CMS préféré, qui ne s’arrête jamais de frémir.

Excellente lecture de ce nouveau Ptit Bouillon et à dans quinze jours, avec une nouvelle version majeure de WordPress au compteur !

📻 Les actualités WordPress 📻

Voici les nouvelles fraîches de la communauté WordPress, régalez-vous !

  • Yoast SEO débarque sur Shopify ! : Yoast SEO propose à partir de ce lundi 18 janvier une app payante – l‘équivalent d’une extension WP mais sur Shopify – dédiée aux boutiques en ligne créées avec la plateforme e-commerce Shopify.
    La célébrissime extension WordPress, présente dans le circuit depuis plus de 10 ans et qui compte plus de 12 millions d’utilisateurs actifs, s’attaque donc à une nouvelle plateforme.
    Le principe reste le même que sur WordPress : permettre à l’utilisateur d’optimiser le SEO de vos contenus.
    Yoast a tout de même précisé que ses extensions WordPress « resteront l’un de nos principaux centres d’intérêt ».
    En s’attaquant à un nouveau marché en forte croissance (le e-commerce), Newfold Digital, l’entreprise qui a racheté Yoast en août dernier, montre qu’elle souhaite étendre sa toile au-delà de l’écosystème WP, qui est peut-être devenu un peu trop petit à son goût.
    Thijs de Valk, le PDG de Yoast, a en tout cas été très clair sur les raisons qui ont poussé son entreprise à emprunter ce nouveau chemin.
    Pour lui, « la croissance de Yoast (jusqu’à présent) a été fortement dépendante de WordPress », ce qui a rendu Yoast « un peu vulnérable ». Il a aussi précisé qu’une « application sur la plateforme Shopify est une énorme opportunité commerciale. Shopify est en pleine croissance. »
    Pour rappel, Shopify est le 2e CMS le plus utilisé à travers la planète, avec 6,7 % de parts de marché, contre 65,2 % pour WordPress.
  • WordPress 5.8.3 est disponible : WordPress 5.8.3 est disponible depuis une quinzaine de jours. Il s’agit d’une version mineure proposant une mise à jour de sécurité. Techniquement, elle corrige 4 vulnérabilités sur les versions allant de WP 3.7 à WP 5.8.
    Si cette mise à jour ne s’est pas opérée automatiquement chez vous, pensez à la mettre en place sur votre site dès que possible.
  • Gutenberg 12.3 propose 3 nouveaux blocs : La dernière version de l’extension Gutenberg (12.3), la première de 2022, propose 3 nouveaux blocs : Post Author Name (Nom de l’auteur de l’article) permet de personnaliser certaines infos sur l’auteur d’un article (ex : avatar, texte biographique, couleurs du texte et de l’arrière-plan, typographie).
    Les blocs Comments Previous Page (Commentaires Page Précédente) et Comments Next Page (Commentaires Page Suivante) permettent de naviguer au sein des commentaires d’une page, quand tous les commentaires ne sont pas affichés.
    De nouvelles options ont aussi été ajoutées sur des blocs existants afin d’améliorer leur personnalisation, et il est possible de vous servir de l’image utilisée dans le bloc Logo du site en tant que favicon.
    Enfin, à noter deux ressources utiles : la présence d’un nouveau guide présentant les blocs utilisés sur l’éditeur de contenu et une liste des versions de l’extension Gutenberg intégrées dans chaque version majeure de WordPress.
  • L’équipe Communauté de WordPress a deux nouveaux représentants : L’équipe en charge de la communauté WordPress (Community Team) a deux nouveaux représentants. Il s’agit du Malaisien Sam Suresh et de l’Indien Hari Shanker. Ils succèdent au Finlandais Timi Wahalahti et à l’Américain Kevin Cristiano.
    Comme le détaille le site de WordPress.org, la Community Team « supervise les événements officiels, les programmes de mentorat, les initiatives en matière de diversité, la sensibilisation des contributeurs et d’autres moyens de développer notre communauté ».
  • WooCommerce 6.5 réclamera au minimum PHP 7.2 pour fonctionner : Si vous utilisez WooCommerce, notez bien l’info suivante : à partir de la sortie de la version 6.5 de l’extension e-commerce, votre site devra au minimum tourner sous la version 7.2 de PHP afin que WooCommerce puisse fonctionner correctement. Pour info, WordPress recommande d’utiliser au minimum PHP 7.4 pour des raisons de performance et de sécurité.
  • L’ex « Core Team Rep » Francesca Marano rejoint XWP : L’Italienne Francesca Marano a rejoint l’agence web XWP, en provenance de Yoast SEO. Elle occupera le poste de directrice associée de l’ingénierie. Francesca Marano a notamment occupé pendant un an et demi le
    poste de « Core Team Rep » (représentant de l’équipe chargée du Core de WP), au côté du Français Jean-Baptiste Audras.
  • Du changement chez Extendify : Extendify a décidé de revoir l’organisation d’une partie de ses activités, en confiant notamment la gestion de ses extensions Editor Plus et EditorsKit à une équipe dédiée, chapeautée par Munir Kamal, le créateur d’Editor Plus.
    À travers ce changement, l’objectif d’Extendify est de « consacrer tous nos efforts à créer la meilleure façon de construire un site WordPress grâce à notre bibliothèque croissante de modèles et de mises en page magnifiques et robustes qui s’adaptent à tous les thèmes ».
    Extendify est une solution qui propose plusieurs outils pour vous aider à créer et à personnaliser votre site WordPress, en particulier avec l’éditeur de contenu (ex : EditorsKit, ACF Blocks, MetaSlider, GutenbergHub etc.).
    En parallèle, Extendify vient aussi de lancer une extension éponyme avec une bibliothèque de modèles de sites réutilisables et de mises en page complètes dédiées à l’éditeur de contenu.
  • Syed Balkhi revient sur son année 2021 : C’est peut-être – sûrement ? – l’un des entrepreneurs les plus célèbres de l’écosystème WordPress. Syed Balkhi, l’homme derrière WPBeginner et l’entreprise à succès Awesome Motive (OptinMonster, Monster Insights, WPForms, Smash Balloon etc.), a partagé comme tous les ans son récapitulatif de l’année écoulée. C’est toujours enrichissant et intéressant de découvrir son opinion sur les mois écoulés. Vous découvrirez notamment les leçons apprises, ainsi que quelques bouquins marquants. N’hésitez pas à vous servir de tout ça pour piquer quelques idées à appliquer à votre propre activité !

🔥 Les dernières sorties 🔥

Les éditeurs de thèmes et d’extensions mettent régulièrement à jour leurs produits. Voici ce que vous pouvez en retenir :

  • Yoast SEO s’associe avec l’outil SEO Wincher : Yoast SEO propose une intégration à l’outil SEO Wincher à partir de la version 17.9 de son extension. Grâce à cela, vous pouvez suivre le positionnement de votre contenu sur les moteurs de recherche, directement au sein de l’encart (métabox) de Yoast. Vous pouvez suivre 5 mots-clés avec la version gratuite de Yoast, et de 500 à 10 000 requêtes si vous utilisez Yoast premium.
  • Microsoft sort une extension SEO intégrant le système d’indexation IndexNow : Bing Webmasters Tools, propriété de Microsoft, propose une nouvelle extension gratuite intitulée IndexNow Plugin. Cette extension intègre le protocole IndexNow, un système d’indexation proposé par Bing et Yandex. IndexNow « permet aux sites web d’avertir les moteurs lorsqu’une page est créée, modifiée ou supprimée, permettant ainsi un crawl plus utile et efficace »détaille le site Abondance.
    Pour le moment, Google n’a pas encore adopté ce protocole, et n’a pas communiqué sur le fait qu’il le ferait dans le futur.
  • Gutenberg Hub propose un répertoire de thèmes basé sur des blocs : Le site Gutenberg Hub a lancé son propre répertoire listant des thèmes basés sur des blocs. En cliquant sur chaque thème, vous avez notamment accès à sa palette de couleurs, sa typographie, le style des boutons et des blocs, ainsi qu’une prévisualisation du thème en temps réel, avec notamment une démo de contenu pour voir comment les blocs sont stylisés et comment les différents types de contenu sont affichés sur votre site.
    Pour info, Gutenberg Hub proposait déjà de nombreuses ressources pour l’éditeur de contenu de WordPress (blocs, templates, modèles de blocs).
  • Automattic lance un nouveau thème basé sur des blocs… : Le site spécialisé WP Tavern rapporte qu’Automattic, le contributeur majoritaire à WordPress.org, vient de lancer un nouveau thème basé sur des blocs dédié aux rédacteurs et autres blogueurs. Répondant au nom de Livro, ce thème minimaliste contient notamment 15 compositions (patterns).
    Au total, on recensait 35 thèmes basés sur des blocs et compatibles Full Site Editing sur le répertoire officiel, au moment de rédiger ces lignes.
    Pour en savoir plus sur la spécificité de ce genre de thèmes, lisez ce récap’ instructif.
  • … La boutique de thèmes Anariel Design aussi : De son côté, la boutique de thèmes premium Anariel Design a lancé son 3e thème basé sur des blocs, après Naledi et Clove. Son nom ? Bricksy. Ce dernier propose notamment une trentaine de compositions.

🚀 Besoin d’un hébergeur pour votre site ? 🚀

Faites comme WPMarmite, choisissez o2switch. Non seulement les performances sont au rendez-vous mais le support est exceptionnel.

⛳️ Les Ressources à conserver ⛳️

Poursuivons cette newsletter avec quelques ressources que je souhaite partager avec vous. Allez, c’est parti !

  • Positionnement Google : définition, critères et outils : Bien positionner un contenu et assurer son suivi reste primordial dans le cadre d’une stratégie SEO. Pour tout comprendre sur le sujet, direction le blog de l’agence SeoMix. Vous découvrirez/réviserez les critères de positionnement pris en compte par Google, les raisons qui poussent à suivre son positionnement sur Google, ainsi que des outils bien pratiques (gratuits et payants) pour vous aider dans votre tâche.
  • Comment désinstaller correctement vos extensions ? À première vue, la question est somme toute banale et la réponse évidente. On désactive et on supprime. Oui, mais… Tout n’est pas aussi simple à l’usage. Pour vous en convaincre et en savoir plus, direction cet article instructif – en anglais – publié par l’équipe de Brainstorm Force, les créateurs du thème Astra.
  • Comment supprimer le code JavaScript et CSS inutilisé ? Passons maintenant à un tutoriel un peu plus technique mais à ne pas négliger, en particulier si vous souhaitez prendre soin de la vitesse de chargement de vos pages. Pour l’expérience utilisateur, c’est toujours souhaitable. Cet article de Torque (en anglais) détaille un mode opératoire à l’aide de l’extension freemium Asset CleanUp, sans oublier la méthode manuelle.
    Notez que vous pouvez aussi minifier et supprimer du code CSS et JavaScript « en trop » avec l’excellente extension WP Rocket, qui elle est payante, par contre.
  • Un ebook pour mieux gérer votre base de données WordPress : En parlant de technique, je termine avec cette ressource qui devrait ravir les plus développeurs d’entre vous. Jeff Starr, le co-auteur du très bon ouvrage Digging into WordPress, vient de publier un nouvel ebook payant (en anglais, 40 $) présentant plus de 300 commandes SQL pour interagir avec votre base de données. L’ouvrage, baptisé Wizard’s Collection: SQL Recipes for WordPress, promet de vous donner « les compétences nécessaires pour mieux gérer la base de données de WordPress. Des compétences qui vous aideront à assurer la maintenance du site, à résoudre les problèmes, à optimiser les performances, à générer des rapports, à mettre à jour le contenu, et bien plus encore ».

🛠 L’extension de la quinzaine 🛠

Des dizaines de milliers d’extensions existent. Et celle que nous vous avons dénichée ci-dessous devrait être utile pour vos projets.

CodeMirror Blocks

Par défaut, la syntaxe d’un morceau de code, quel que soit son langage, s’apparente très souvent à du charabia incompréhensible pour le novice.

On y retrouve des termes abscons, des chevrons, des points virgules etc. Bref, tout cela est peu digeste.

Pour rendre l’ensemble plus désirable, une jolie présentation sur l’interface front-end de votre site n’est jamais de trop. Si vous êtes développeur et/ou avez l’habitude de publier des snippets pour vos lecteurs sur votre site, vous voyez sûrement de quoi je parle.
Le problème avec l’éditeur de contenu de WordPress, c’est qu’il n’y a pas grand-chose pour sublimer les morceaux de code que vous désirez afficher.

Certes, il existe bien un bloc « Code » (le bien nommé), mais il n’est quasiment pas éditable, hormis sa typographie. L’affichage en ligne est donc assez austère. Idem pour la petite option « Code en ligne », qui va simplement modifier l’aspect de la typographie du code.

Rien de bien folichon. Pour faire briller comme jamais vos morceaux de code, il existe heureusement quelques extensions bien senties, à l’image de l’excellente CodeMirror Blocks.

Cette dernière est déjà très simple à utiliser : ajoutez son bloc dédié, puis collez le morceau de code de votre choix à l’intérieur, et voilà. Par défaut, vous disposerez d’un arrière-plan et de chevrons en couleurs, ce qui rendra votre code tout de suite plus joyeux.

Voilà pour un premier aperçu, puisque CodeMirror Blocks vous permet d’aller beaucoup plus loin dans la personnalisation :

  • vous avez le choix parmi une centaine de langages de programmation et une cinquantaine de thèmes d’affichage (en fonction de ceux choisis, le rendu sera différent, par exemple au niveau de l’arrière-plan) ;
  • le visiteur a le choix d’afficher le rendu du code en front-end. Il peut aussi l’afficher en plein écran, et bien sûr le copier pour l’utiliser sur le site de son choix (ou pas si vous ne le souhaitez pas) ;
  • le code en front-end peut être édité en front-end par vos visiteurs, si vous activez cette option ;
  • vous pouvez choisir d’afficher le nombre de lignes sur votre morceau de code, ou encore les mettre en surbrillance lorsqu’elles sont sélectionnées.


Si vous désirez améliorer la lisibilité et l’apparence de vos morceaux de code, je suis prêt à parier que vous ne serez pas déçu. 😉

💡 Connaissez-vous ModernPlugins ? 💡

WPMarmite a lancé quelques extensions gratuites sous la bannière de ModernPlugins. Découvrez-les ci-dessous :

  • Modern Admin Comments : Ajoutez un éditeur de texte enrichi aux commentaires de l’administration et ne plus avoir à bidouiller du HTML.
  • Safe Block Editor : Limitez les possibilités de l’éditeur de WordPress (Gutenberg) et éviter que vos clients ruinent leurs contenus.
  • Modern CTT : Insérez des blocs Click to Tweet entièrement personnalisables à vos publications.

Merci d’avoir lu cette 44e édition du Ptit Bouillon. Je vous donne rendez-vous dans 2 semaines pour faire le plein d’actus WordPress 👋

Alex

PS : Vous appréciez le Ptit Bouillon ? Soutenez-nous en passant par nos liens affiliés pour vous équiper (ex : o2switchElementorWP Rocket), formez-vous sur le Chaudron ou faites un gentil backlink vers WPMarmite à partir de votre site. Merci 🙏 😉

Faites un ptit geste

Et partagez le Ptit Bouillon sur les réseaux sociaux ⤵️